Paroles de partenaires

 

AX

 

Maximin CHARPENTIER
Président de la Chambre Départementale d’Agriculture de la Marne et de Terrasolis

CHAMBRE RÉGIONALE D’AGRICULTURE GRAND EST- « Un moment unique »

« La foire de Châlons est très importante pour les agriculteurs du Grand Est, car elle constitue un moment unique d’échanges et de réflexions au sein de la profession et avec l’ensemble des acteurs économiques et politiques. Plus que jamais, l’agriculture n’est pas un problème, mais une solution au coeur du territoire », explique Maximin Charpentier, Président de la Chambre Régionale d’Agriculture Grand Est.


Lors de la foire, la Chambre s’associera à plusieurs rendez-vous, notamment l’opération « Un homme, un jour », cycle de cinq conférences en relation avec les thématiques de l’agriculture et de la bioéconomie, proposées du 7 au 11 septembre sur l’Espace Ferme de la Chambre d’Agriculture de la Marne : le 9, à 14 heures, la CRAGE pilotera une table ronde autour de l’accompagnement des filières du Grand Est aux transitions (changement climatique, reterritorialisation de la restauration hors-domicile).

 

Autre temps fort : les 9 et 10 septembre, sous l’un des chapiteaux installés sur le parvis, avec une journée consacrée aux produits
sous signes de qualité, animés par la Chambre régionale, et une deuxième journée dédiée à la filière fromagère Grand Est.

     

     

     

    LEROND

    Xavier LEROND
    Président d’Interbev Grand Est

    • INTERBEV GRAND EST - Qualité et proximité


    « La foire est un événement d’autant plus important cette année qu’il s’agit du premier rendez- vous agricole en France depuis le
    salon parisien début mars », souligne Xavier Lerond, président d'INTERBEV Grand Est, interprofession chargée de valoriser, de
    défendre les intérêts et de porter la parole de 16 familles de métiers représentant l'ensemble de la filière viande. « Communiquer avec les consommateurs est d’autant plus essentiel cette année que la crise de la COVID a mis en difficulté plusieurs secteurs, comme l’abattage ou l’engraissement des jeunes bovins, dont la pérennité est sérieusement remise en cause ».

    Sur son stand situé devant le restaurant « Terre des saveurs », INTERBEV mettra en avant les labels de qualité Terroir Champagne Ardenne et Terroir Lorraine, à travers des animations ludiques, avec découpe de viande, dégustations et recettes de chefs, organisées en partenariat avec les apprentis de l’Alméa de Châlons, l’interprofession du bétail et des viandes et l’Association française des maîtres- restaurateurs. « Nous proposeronscun escape game autour du monde de l’élevage, avec des énigmes à résoudre en famille en 20 minutes maximum.

    Nous inviterons les visiteurs à un cocktail viandes du terroir Champagne- Ardenne le 7, à des démonstrations boucherie les 8, 10 et 12. Le 6, nous serons présents au Village des métiers, pour la journée de la boucherie, avec la participation du médaillé d’or des Olympiades des Métiers Grand Est ».

     

     

     

    RUSSEIL

    Olivier RUSSEIL
    Délégué territorial Nord-Est à l’INAO

    • INSTITUT NATIONAL DE L’ORIGINE ET DE LA QUALITÉ - Une journée dédiée aux produits labellisés


    Le mercredi 9 septembre, la Délégation territoriale Nord- Est de l’Institut national de l’origine et de la qualité s’installera sous l’un des chapiteaux du parvis de la foire, pour faire découvrir aux visiteurs les différents signes officiels d'identification de la qualité et de l'origine (SIQO).

    « En tant qu'établissement public sous tutelle du ministère de l'agriculture et de l’alimentation,nous accompagnons les professionnels qui souhaitent bénéficier d'un SIQO pour leur produit, qu’il s’agisse d’une demande intitiale ou d’une révision d’un cahier des charges,dans le Grand Est, les Hauts- de- France et l’Ile- de- France », détaille Olivier Russeil, Délégué territorial Nord- Est. « Nous gérons les produits AOC / AOP(Appellation d'Origine Contrôlée/Protégée), IGP (Indication Géographique Protégée), Label Rouge, Agriculture Biologique et un signe plus récent, l'Indication Géographique des boissons Spiritueuses ».


    Toute la journée, les visiteurs pourront découvrir des produits et des producteurs du terroir, échanger avec des professionnels,s’informer sur les différents signes o ciels, à travers plusieurs animations, expositions et Olivier RUSSEIL dégustations.

     

     

     

    BUREN

    Christoph BÜREN
    Président du groupe coopératif céréalier

    • VIVESCIA - Une édition solidaire

    Vous avez décidé de participer à la Foire malgré une édition compliquée ?
    Christoph Büren, président de VIVESCIA : « Oui, VIVESCIA a répondu présent, malgré la crise économique qui mobilise toute notre énergie ! Depuis le mois de mars 2020, agriculteurs, entrepreneurs agricoles, coopératives et entreprises agroalimentaires affrontons, comme beaucoup des acteurs économiques de la région Grand Est, une crise d’une intensité unique. Partenaire fidèle de la Foire, événement économique majeur, nous devons chacun à notre niveau faire front et être solidaire de notre territoire. Nous sommes très attachés à son identité agricole, à son dynamisme économique, et ce depuis 100 ans. N’oublions pas que VIVESCIA est une Coopérative, qui appartient à 10 500 agriculteurs- entrepreneurs répartis sur l’ensemble du territoire !


    Le village VIVESCIA est- il maintenu ? qu'allez- vous mettre en avant ? Quelles sont les animations et les temps forts prévus cette année ?
    Face à ce contexte exceptionnel, et dans un souci d’accueillir nos publics dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire, le Village VIVESCIA 2020 a été recentré autour de l’agriculture, avec sa célèbre maquette d’une ferme d’une longueur de 12 m. Le traditionnel atelier de reconnaissance
    des grains de céréales s’adapte en mode visuel. Nouveauté cette année, un espace végétal est installé à l’extérieur du stand afin de valoriser les pratiques agricoles du
    territoire en faveur de la biodiversité : ruches connectées, couverts agronomiques... Réconcilier agriculteurs et citoyens fait aussi partie de la mission de VIVESCIA. Avec le jeu- concours, le visiteur sera amené aussi à s’intéresser à nos métiers de transformation, de l’orge au malt et du blé à la farine et au
    pain, avec notre marque iconique Francine ou nos baguettes Campaillette. Parce que débattre, porter des convictions, défendre les métiers de l’agriculture est aussi un devoir, VIVESCIA est partenaire cette année de la conférence économique de l’Union, organisée le 10 septembre, avec un thème plus que d’actualité : « Agribashing ou héros de la seconde ligne : le rôle des agriculteurs sortira- t- il renforcé de la crise du COVID 19 ? quelles leçons pour le futur de nos systèmes alimentaires ?

    Un dernier mot à ajouter ?

    Oui solidarité, j’ai commencé par ce mot, je finis par ce même mot ! Année atypique avec la pandémie du Covid- 19, nous avons souhaité partager sur notre stand aussi les initiatives de solidarité portées par les hommes et les femmes de VIVESCIA : production de solutions hydroalcoliques, dons d’équipements de protection individuelle ou encore distribution de 8 tonnes de Francine sur plusieurs villes de nos territoires. Et aussi laisser la parole à nos
    publics sur des panneaux pour témoigner de leur solidarité et reconnaissance vis- à- vis des agriculteurs du territoire, les premiers maillons de notre chaine alimentaire. « Dans chaque assiette, il y a un agriculteur », j’invite tous les visiteurs à venir s’exprimer… tous ces messages seront publiés sur nos réseaux sociaux.

     

     

     

    ROUCHAUSSE

    Jacques ROUCHAUSSÉ
    Président national de l’association Légumes de France

    • LEGUMES DE FRANCE - Relocaliser la production

    Autour de l’emblématique Tour FL (pour fruits et légumes), très appréciée des visiteurs, l’espace extérieur Légumes de France comprendra comme l’an dernier une serre pédagogique,  une exposition photo, un dispositif ludique pour découvrir la teneur en vitamines des fruits et légumes, et accueillera de nombreuses animations organisées en partenariat avec Interfel ( interprofession des fruits et légumes frais) ou l’Association française des Maîtres Restaurateurs. 

    « Nous souhaitons sensibiliser les visiteurs aux démarches des producteurs en matière d’agroécologie et de sécurité alimentaire », détaille Jacques Rouchaussé, Président national de Légumes de France. « Nous insisterons aussi sur l’importance de l’origine France et des filières de proximité. Les fruits et légumes français représentent aujourd’hui 50 % de la consommation nationale, nous souhaitons atteindre 70 % d’ici 5 ans. Pour y parvenir, nous élaborons un livre blanc avec des propositions précises. La venue du Ministre de l’agriculture à la foire nous permettra d’évoquer avec lui des sujets essentiels pour relocaliser la production et assurer la souveraineté alimentaire du pays, comme la mise en place de circuits d’approvisionnement des cantines scolaires et de la restauration hors- domicile en légumes et fruits produits à proximité ».

     

     

    GELLE

    Guillaume GELLÉ
    Président de l'URCA

    • UNIVERSITÉ DE REIMS CHAMPAGNE-ARDENNE - Journée thématiques

    Pour Guillaume Gellé, Président de l’URCA, « il était important pour nous d’être aux côtés des organisateurs et des autres acteurs du territoire pour cette édition particulière ». Comme l’an dernier, l’université fera stand commun avec ses 17 partenaires du Réseau d'établissements de l'enseignement supérieur et de la recherche
    de Champagne-Ardenne, « pour une meilleure mise en lisibilité de l’offre dans la région ».

     

    Les domaines d’excellence de l’URCA, au coeur de sa stratégie et adaptées aux besoins du territoire, seront au centre de plusieurs journées thématiques, rythmées par des animations et des rencontres : « le 4 septembre, nous évoquerons la vigne et le vin. Le 5 sera consacré à l’industrie du futur, le 7 à la e-santé au sens très large. Le 10, place aux sciences humaines et sociales. Enfin le 11, nous nous concentrerons sur la bioéconomie, notamment avec une présentation de notre Bioeco Academy, retenue récemment dans le Programme d’investissements d’avenir, et du projet AILES, pour lequel nous allons bientôt candidater au même programme ».


    La foire sera également l’occasion pour Guillaume Gellé de souligner l’implication de l’URCA au service du territoire lors de la crise du COVID, « avec une vraie mobilisation des personnels et des étudiants, notamment ceux de médecine qui sont venus renforcer les équipes des hôpitaux, de nos laboratoires de recherche qui ont mis leurs moyens, comme notre supercalculateur Romeo, au service d’études destinées à trouver des molécules pour contrer le virus. On citera aussi la création en deux semaines d’un laboratoire de tests RT-PCR capable de réaliser 350 tests par jour. Tous ces exemples démontrent notre capacité à nous adapter pour assumer pleinement notre responsabilité sociétale ».

     

     

     

    GANDON

    Christine GANDON
    Présidente du Crédit Agricole du Nord-Est

    • CRÉDIT AGRICOLE DU NORD-EST - l'avenir comme objectif

    Depuis plus de 70 ans la Foire de Châlons témoigne du dynamisme et de l’envie collective d’entreprendre sur notre territoire, une mission
    d’autant plus importante cette année. S’il est encore prématuré de mesurer l’impact de la mise à l’arrêt de nombreux secteurs d’activité, les incidences ne seront pas les mêmes pour tous. Malgré un rebond significatif de l’activité, en juin et juillet et un retour à une vie presque normale, certains secteurs devront attendre 2021,voire 2022 pour retrouver leur rythme d’avant pandémie.

     

    Dans ce contexte et dès le début de la crise, le Crédit Agricole du Nord Est a pris toutes les mesures d’écoute et de financement nécessaires pour accompagner les entreprises, les professionnels, à traverser cette période troublée.
    Partenaire historique de la Foire, en cette rentrée en laquelle tous espèrent voir la confirmation de la reprise, notre présence illustre plus que jamais notre engagement en faveur de l’activité locale.


    Seule banque mutualiste installée au coeur de notre territoire, guidés par nos valeurs de proximité, de responsabilité et de solidarité, nous affirmons notre utilité en contribuant à la reprise par notre soutien aux agriculteurs et viticulteurs, aux entreprises et aux familles dans la réalisation de leurs projets. Il en va de la vitalité économique de notre région. Nous partageons ces valeurs avec la Foire qui est à la fois un rendez- vous économique, une foire agricole et une fête populaire. Il me reste à vous souhaiter une bonne foire à tous.

     

     

     

    TOUBARD

    Maxime TOUBART
    Président du Syndicat Général des Vignerons de la Champagne

    • SYNDICAT GÉNÉRAL DES VIGNERONS DE LA CHAMPAGNE - "Un temps fort dans l'année "

    Pour Maxime Toubart, Président du Syndicat Général des Vignerons de la Champagne, « nous sommes très contents de pouvoir participer à la foire de Châlons, qui représente un temps fort de l’année pour l’ensemble des ?Filières de l’agriculture et de la viticulture de notre région, un rendez- vous politique important pour porter nos demandes auprès des politiques, et sensibiliser le grand public à notre quotidien, nos pratiques et nos démarches en faveur de l’environnement, initiées il y a au moins une vingtaine d’années ». Le SGV Champagne ne tiendra pas de stand spécifique lors de la foire, « car notre démarche n’est pas commerciale, mais nous participerons à plusieurs conférences ou rencontres, pour expliquer notre situation face à la crise sanitaire, et l’accompagnement volontaire et important que nous demandons aujourd’hui pour la surmonter ».

     

     

     

    ANDRIEUX

    Pascal ANDRIEUX
    Directeur des Engagements sociaux et sociétaux

    • MALAKOFF MÉDÉRIC - un engagement 360°

    Pour la troisième année consécutive, Malakoff Humanis sera partenaire de Foire en scène, avec un dispositif destiné à améliorer l’accessibilité du festival aux personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap. « D’ordinaire, nous intervenons sur une vingtaine de festivals en France, dont les plus importants, mais cet été, notre liste ne compte que deux événements », détaille Pascal Andrieux, directeur des engagements sociaux et sociétaux. « Nous avons répondu rapidement à la demande des organisateurs châlonnais, car Foire en scène sera la première sortie festive depuis des mois pour beaucoup de personnes en situation de handicap. Elles ont été particulièrement fragilisées et fortement touchées par le confinement, qui a renforcé leur isolement social. Le festival sera un moment de liberté et de partage avec leurs proches ».

     

    Signalétique renforcée, installation d’un chapiteau avec panneautique près de l’espace scénique pour la mise à disposition d’appareils auditifs avec une hôtesse, mise en place d’un parking PMR avec 2 agents, situé près de l’espace scénique avec système de navettes en voiture électrique permettant un accès direct à l’entrée Carrefour de la foire, aménagement de bancs pour les personnes qui marchent difficilement sur le site de la foire, agencement d’un plateau surélevé pour les personnes à mobilité réduite de 34 m2 avec panneautique, mise à disposition de toilettes adaptées à proximité de l’espace scénique… Autant d’outils et d’équipements pour proposer un festival réellement inclusif, dont chacun pourra profiter pleinement.

     

    « Au- delà des personnes directement concernées, ce dispositif représente une opportunité de toucher un public jeune, engagé et qui a à coeur d’être acteur du changement de regard sur le handicap. Des valeurs et un engagement que nous partageons pleinement avec les organisateurs ». Premier groupe de protection sociale français, Malako‑ Humanis mène de nombreuses autres actions en faveur d’une société plus inclusive : « nous avons une vision à 360° de cette problématique avec un soutien aux associations et projets qui favorisent l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap. Nous accompagnons également les professionnels des services d’urgence pour l’accueil des personnes handicapées. Et nous sommes partenaires de la Fédération Française Handisport et de la Fédération Française du Sport Adapté »

     

     

     

    HEIRMAN

    Arnaud HEIRMAN
    Président de l'Union régionale FNAMS Nord-Est

    • FNAMS NORD-EST - une filière semences d’exception dans le Grand-Est

    « Notre filière, parfois méconnue, est à l’initiative de toute la production agricole, car sans semence, on ne peut rien faire pousser » souligne d’emblée Arnaud Heirman, président de la Fédération Nationale des Agriculteurs Multiplicateurs de Semences Nord-Est. « La FNAMS regroupe 18 000 agriculteurs en France, dont 2045 dans les 11 départements que nous couvrons. Sur les 40 000 hectares consacrés dans le Grand Est à la production de semences, nous regroupons 31% des surfaces françaises dédiées aux céréales, et une forte proportion pour les betteraves, les protéagineux et les graminées. La culture des semences nécessite de plus en plus de technicité, et notre rôle consiste à élaborer des itinéraires agronomiques permettant aux producteurs d’obtenir des semences de qualité et d’améliorer la productivité de leurs parcelles ». La FNAMS est également un acteur important de la recherche sur les nouvelles variétés de semences : « 25 expérimentations sont menées chaque année dans notre station régionale, située près de Troyes. Nous travaillons notamment sur la mise au point d’espèces plus résistantes aux bioagresseurs et à la chaleur et de variétés présentant une meilleure productivité ».

     

    Le 4 septembre, la FNAMS s’associera au stand présenté par le GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants), « une instance de dialogue et d’échanges entre professionnels d’horizons très divers. Nous essaierons de sensibiliser les nombreux élus présents, notamment autour de la facilitation de nos missions quotidiennes »

     

     

     

    BOHAN

    Olivier de BOHAN
    Président de Cristal Union

    • CRISTAL UNION - partenaire énergisant

    « Participants assidus et partenaires de la Foire depuis 2014, nous serons à nouveau au rendez-vous car nous mesurons toute l’importance de cet événement pour valoriser l’activité de notre région, qui est une région agricole avant tout. Mais c’est une année particulière, et nous nous adapterons, en entreprise responsable, à la situation sanitaire. » rappelle Olivier de Bohan, Président de Cristal Union. « Sur notre stand, nous mettrons notamment en avant notre rôle économique et social dans le Grand Est où nous comptons 5000 de nos 10000 agriculteurs-coopérateurs. Nous souhaitons aussi sensibiliser les consommateurs. Durant le confinement, les Français ont redécouvert les circuits courts. Le sucre Daddy ainsi que l’alcool utilisé notamment pour fabriquer du gel hydroalcoolique sont des produits locaux fabriqués dans le Grand Est ».

     

    « Notre coopérative intègre pleinement l’environnement dans sa stratégie de développement pour une performance durable qui profite à tous, coopérateurs, salariés, partenaires et clients » rappelle Olivier de Bohan. Lors de la foire, Cristal Union dévoilera en avant-première sa nouvelle gamme complète de sucres Daddy avec un packaging désormais en papier kraft brut : « Nous voulons continuer de réduire notre empreinte environnementale, et nous avons aussi lancé le premier sucre de betterave bio français disponible en magasins depuis cet été. C’est l’un des points d’orgue de notre engagement RSE, amorcé il y a plusieurs années, et qui va se prolonger par une stratégie sur laquelle nous travaillons actuellement, pour parvenir à une production totalement décarbonée d’ici 2050 ».

     

    Enfin, Cristal Union profitera de la foire pour faire passer auprès des élus et membres du gouvernement un message essentiel pour l’avenir de la filière betteravière : « L’interdiction de certaines molécules s’est traduite par le développement de maladies liées aux pucerons, qui peuvent entraîner des baisses très importantes de rendement. L’absence d’alternative efficace à l’heure actuelle nous a précipité dans une impasse technique. Nous nous félicitons de la décision du Ministre d’autoriser le semis de graines enrobées durant une période déterminée pour faire face à ces virus. Car à l’heure où nous parlons de souveraineté alimentaire et sanitaire, la filière betteravière française, dont le sucre et l’alcool sont issus, est en danger »

     

     


    LAPIE

     

    Hervé LAPIE
    Président de la FDSEA 51 et de la FRSEA Grand Est

    • FDSEA 51 / FRSEA GRAND EST - Indispensable rebond

    « Les fédérations départementale et régionale de la FNSEA seront présentes à la foire de Châlons, car il s’agit d’un rendez- vous plus que jamais incontournable dans un contexte de rentrée difficile pour nombre d’exploitants, et qui doit être synonyme de rebond et de reprise », souligne Hervé Lapie, président de la FDSEA 51 et de la FRSEA Grand Est. « Notre espace fera une large place à la communication positive vers les consommateurs, notamment via notre campagne L’Alimentation commence ici, 250 banderoles déployées dans des parcelles au bord des routes marnaises. Nous rappellerons aussi que l’agriculture française fournit les produits les plus sains au monde, et que nos différentes filières (filières longues, labels, circuits courts, marchés paysans, bio…) permettent à chacun de choisir l’alimentation qui lui convient ».

     

    Deuxième sujet essentiel, « l’accompagnement des exploitants en difficulté, dont le nombre devrait augmenter cet automne. Cet accompagnement se concrétise à travers différents dispositifs comme REAGIR, dont nous sommes partenaires, et les outils que nous mettons à leur service avec nos filiales, notamment AS Entreprises pour la maîtrise des coûts de production ». A noter que ces préoccupations seront au coeur de la conférence proposée le 7 septembre par la FDSEA 51 et le Crédit Agricole, « quelles voies pour rebondir collectivement dans notre région ». En lien avec le Business Act du Grand Est, elle réunira notamment Angélique Guilleminot, présidente de l’ARIA Grand Est, Jean Rottner, président du Grand Est et Isabelle Job- Bazille, responsable études économiques à la Caisse nationale Crédit Agricole.

     

    Autre rendez- vous important le 8 septembre : « l’agriculture recrute » mettra en contact demandeurs d’emploi et recruteurs, à travers de très nombreuses offres dans la région. Notre start up Wizifarm sera également présente avec la plateforme Mission plus connue sous le nom « des bras pour ton assiette ». Le 11 septembre, 3 trophées seront remis dans le cadre d’un concours qui a réuni une dizaine de lycées marnais, autour d’un projet structurant pour l’agriculture.

     

    Enfin, la foire sera comme chaque année l’occasion pour la profession de sensibiliser les élus et les ministres en visite aux difficultés des exploitants : « cette année, les rendements seront fortement affectés par les maladies liées aux insectes, qu’on ne peut plus prévenir depuis l’interdiction de certains produits. Il faut d’urgence redonner aux exploitants le choix des moyens disponibles pour protéger leurs cultures ».

     

     

     

    1

    Béatrice MOREAU
    Présidente de la Chambre d’agriculture de la Marne

    • CHAMBRE D'AGRICULTURE DE LA MARNE - Participer à la relance

    Pour Béatrice Moreau, présidente de la Chambre d’agriculture de la Marne, qui compte plus de 40 000 ressortissants, « la foire de Châlons est un rendez- vous essentiel pour faire passer des messages sur les enjeux économiques liés à l’agriculture, auprès des consommateurs et des responsables politiques. Nous y serons présents comme chaque année, avec notre Espace Ferme de 2 000 m2, dont notre incontournable ferme pédagogique ».

    « L’agriculture nourrit » L’Espace Ferme accueillera de nombreuses anima- tions autour de thématiques d’actualité, avec comme l conducteur « Connaissez- vous vraiment l’Agriculture ? » « Chaque après- midi, nous proposerons également des ateliers avec des producteurs locaux. La période de con nement que nous avons traversé a souligné l’intérêt des consommateurs pour les circuits courts et une alimentation traçable et de qualité. C’est aussi l’occasion de recréer un lien de proximité entre les exploitants et les citoyens, une démarche aujourd’hui indispensable ».

    Cette préoccupation sera au coeur des expositions mises en place par la Chambre, notamment autour des banderoles « notre alimentation commence ici » installées depuis quelques mois sur des parcelles au bord des routes, et de deux journées organisées les 5 et 6 septembre autour du thème « L’agriculture nourrit », durant lesquelles les visiteurs pourront échanger avec des producteurs et pro ter de dégustations à la table d’hôtes des ambassadeurs #agridemain

    Le lundi 7 sera consacré à un enjeu sociétal majeur, « L’agriculture face au dé climatique », notamment à travers quelques exemples d’énergies renouvelables utilisées dans les exploitations. Les 8 et 9, la Chambre s’associera aux journées « L’agriculture recrute ». Plus de 70 000 postes, sur tous les niveaux de quali cation, sont aujourd’hui non pourvus dans le secteur agricole français, dont beaucoup dans le Grand Est. Les demandeurs d’emploi pourront retrouver l’ensemble des o res dans la région et s’informer sur les métiers les plus recherchés. Les 10 et 11 septembre, l’adaptation des pratiques agricoles aux nouvelles attentes sociétales sera au coeur des animations et des débats, en partenariat avec le réseau DEPHY, qui regroupe plus de 3 000 fermes engagées dans une réduction de leur usage de produits phytosanitaires. En n, les 12 et 13 septembre, l’opération Paroles d’éleveurs sera au programme et la lière ovine sera à l’honneur de ces journées dédiées à l’élevage.

    Nouvelle donne : mais la foire est aussi l’occasion de dialoguer avec les élus et les personnalités politiques de passage aux demandes du monde agricole : « cette année, nous essaierons de les sensibiliser aux modalités d’application de la loi EGALIM, qui prévoit notamment un pourcentage important de produits français et locaux dans les cantines scolaires et l’instauration de nouvelles relations avec les distributeurs. On peut aujourd’hui trouver tous les produits nécessaires en France. Dans notre région, l’agriculture peut être un vrai levier pour le dynamisme économique du territoire »

     

     

     

    vfr

    Pierre- Emmanuel TAITTINGER
    Président de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne /Patrimoine mondial

    • MISSION UNESCO COTEAUX, MAISONS ET CAVES DE CHAMPAGNE - Valeurs fortes

    Depuis le dépôt de la candidature du dossier Paysages de Champagne pour l’inscription des coteaux, caves et Maisons de Champagne en 2008, la foire de Châlons apporte son soutien à cette démarche essentielle pour le développement touristique du territoire. Depuis 2015, elle est partenaire de la Mission UNESCO, chargée de la gestion des 320 communes viticoles membres de la zone d’engagement : « la foire représente une formidable opportunité d'expliquer concrètement au grand public et à tous les acteurs du territoire ce que représente l'inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO, et le travail mené depuis 5 ans », analyse Pierre- Emmanuel Taittinger, Président de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne.

    Comme toutes les associations organisatrices de plusieurs événements au cours de l’année, la Mission a adapté son calendrier 2020 à la crise sanitaire. La désormais célèbre Marche des réconciliations, qui devait se dérouler en juin, a été reportée à 2021. Le dîner caritatif traditionnellement organisé durant le Séjour des réconciliations a quant été décalé au 7 novembre prochain. La totalité des fonds collectés sera reversée aux familles des personnels soignants disparus à cause du COVID : « Leur engagement sans borne peut s’apparenter parfois à une forme de sacrifice, et il me semble essentiel d’accompagner leurs familles par la reconnaissance de toute la collectivité champenoise. Dans l’histoire, les Champenois ont traversé des crises graves et ont pu compter sur la solidarité nationale. Il est normal que la solidarité joue à chaque fois que cela est nécessaire. Et dans la situation actuelle, c’est plus que nécessaire. Cela correspond aussi au rôle de l’UNESCO, qui n’est pas une collectivité publique, mais un engagement autour de valeurs fortes ».

    A noter enfin que l’édition 2020 de l’opération Villages et Coteaux propres, qui réunit chaque année plus de 700 nettoyeurs bénévoles, se déroulera le samedi 3 octobre.

     

     

     

    sasd

    Franck SANDER
    Président de la Confédération Générale des planteurs de Betteraves

    • CGB - Une stratégie proactive

    Une campagne betteravière 2020 qui s’annonce comme l’une des pires depuis 15 ans, avec une chute des rendements estimée entre 30 et 50% pour les parcelles les plus atteintes par la jaunisse de la betterave ; des cours du sucre qui sont restés bien orientés, tout comme les prix de l’éthanol ; de nouveaux marchés comme la fabrication du gel hydroalcoolique ; un engagement du Ministre de l’Agriculture en faveur d’une loi autorisant la dérogation européenne sur l’enrobage des semis, qui sera votée cet automne, et la mise en place d’une indemnisation pour les exploitations impactées par le virus… La filière betterave traverse incontestablement une période historiquement difficile. Mais pour Franck Sander, Président de la Confédération Générale des planteurs de Betteraves, qui réunit 85% des 26 000 planteurs français (dont plus de 5000 dans l’ex Champagne-Ardenne), « nous devons faire face à ces aléas climatiques et économiques, en travaillant sur des outils de stabilisation des ressources des exploitants, et sur la recherche et développement de solutions agronomiques ou génétiques aux virus. La CGB compte sur ces prochaines étapes décisives pour redonner son élan à la filière betterave, et conforter la France betteravière comme leader européen ».

     

     

     

    h

    Adrien PERRIER
    Chargé des animations sur la foire

    • JEUNES AGRICULTEURS GRAND EST- Rencontres et ateliers ludiques

    « Nous serons présents à la foire durant cinq jours, le vendredi et le samedi pour le premier weekend, au sein de l’espace de la Chambre d’Agriculture, et du vendredi au dimanche le second, sur le parvis central », précise Adrien Perrier, qui organise les animations proposées par les JA lors de cette 74e édition, en compagnie de Théo Galichet et Mathieu Gilloots.

    Parmi les temps forts, on citera « un speed dating le vendredi 11, qui permettra à tous les acteurs du monde agricole de s’informer auprès d’experts des assurances, des mutuelles ou des banques, par exemple sur l’installation. Le même jour, nous participerons à la remise des trophées IDHEA, un concours de projets autour de l’innovation au service du développement durable. Une dizaine de lycées marnais ont ainsi travaillé sur la biométhanisation, la manière de favoriser la présence des abeilles dans les vignes ou les biomatériaux, et ont rédigé un rapport de présentation d’une quarantaine de pages ».

    Les 12 et 13 septembre, plusieurs ateliers et animations plus ludiques seront proposées aux visiteurs : « nous essaierons d’expliquer au grand public les réalités de nos métiers, notamment avec des dégustations de viandes à l’aveugle, la présentation d’un atelier de transformation à la ferme et un atelier graines en pots, durant lesquels les enfants pourront réaliser un terreau et y planter des légumes, qu’ils pourront ensuite ramener chez eux ».

     

     

     

    tjh

    TERREOS

    TEREOS - Un Groupe coopératif engagé dans le Grand- Est

    Avec comme vision à long terme la valorisation des matières premières agricoles pour ses associés coopérateurs et le développement de produits alimentaires de qualité pour ses clients, Tereos gure parmi les leaders des marchés du sucre, de l’alcool et de l’amidon. Premier Groupe coopératif sucrier français Tereos rassemble 12 000 associés coopérateurs, et dispose d’un savoir- faire reconnu dans la transformation de la betterave, de la canne, des céréales, des pommes de terre de fécule, de la luzerne et du manioc à travers 48 sites industriels dans le monde et grâce à l’engagement de ses 22 300 collaborateurs.

    Le saviez- vous ? Tereos dans la Marne c’est : - 7 sites industriels à Connantre, Morains, Haussimont, Anglure, Aulnay- aux- Planches, Pleurs et Montépreux - 2 250 associés coopérateurs, producteurs de betteraves, pommes de terre de fécule et luzerne - 500 collaborateurs - Des synergies régionales entre les lières betterave, pomme de terre et luzerne - Pour 1 collaborateur du site de Connantre- Morains, 9 emplois supplémentaires sont soutenus dans l’économie française - En 2020, la distillerie de Morains a lancé une production exceptionnelle de solution hydroalcoolique distribuée gratuitement pour contribuer à l’eff ort de solidarité nationale.

    Retrouvez- nous à la Foire de Châlons sur le stand Tereos qui cette année encore met à l’honneur notre marque Béghin Say ! Au programme : un stand ludique et convivial, une exposition des produits et des animations pour les grands et les petits.

     

     

     

    erzv

    Philippe MANGIN
    Vice- Président de la Région délégué à la bioéconomie, l’agroalimentaire et la bioénergie

    • BIOÉCONOMIE - Un atout régional

    « Le développement de la bioéconomie, autrement dit le remplacement des énergies fossiles par d’autres énergies, est en tête des priorités établies par le Schéma régional de développement économique », rappelle Philippe Mangin, Vice- Président de la Région délégué à la bioéconomie, l’agroalimentaire et la bioénergie. « Le Grand Est est le leader français dans ce domaine, et la convention signée avec les Hauts- de- France et l’Ile- de- France, qui représentent 80% des acteurs de la lière en France, lors de la foire de Châlons 2018 permet à nos territoires de postuler au titre de leader européen. Nous disposons d’une biomasse en quantité très importante, de pôles d’excellence comme le pôle IAR et le pôle ARD, qui nous permettent d’accéder aux fonds européens, de plusieurs biora neries capables de produire des bioressources pour la réalisation de molécules utilisées dans la cosmétique, la pharmacie ou les biocarburants, et de l’implication forte des entreprises privées, des collectivités, et des opérateurs universitaires, notamment des laboratoires de recherche ». Pour Philippe Mangin, « la foire de Châlons, deuxième vitrine agricole de France, représente une formidable opportunité de sensibiliser les visiteurs, qui ne sont pas forcément informés sur cette thématique, et de rencontrer les acteurs du monde agricole. C’est pourquoi le stand de la Région sera largement consacré aux illustrations concrètes du potentiel de la bioéconomie, des biocarburants aux biomatériaux, en passant par les nouvelles solutions en matière d’isolation des logements ».

     

     

     

    HLB

    Hervé JACQUINET
    Président de la CDER

    • CDER - Conseils personnalisés

    « La foire représente une opportunité de renforcer les liens avec nos adhérents, et de leur apporter nos conseils, dont ils ont particulièrement besoin actuellement, dans une ambiance conviviale », commente Hervé Jacquinet, Président de CDER, la plus importante Association de Gestion et de Comptabilité de France, qui compte près de 12 000 adhérents, dont 2/3 d'agriculteurs et de viticulteurs, le tiers restant étant composé de commerçants, d'artisans, de professions libérales et de particuliers. Fondée en 1956 à Châlons- en- Champagne par des agriculteurs, CDER fait aussi partie des partenaires et exposants de la foire depuis plus de 20 ans. « Plus que jamais, nous avions à coeur d’être présent pour cette édition particulière, et de montrer que nous faisons con ance à l’organisateur ». Nouveauté de cette année : « notre stand sera installé à l’extérieur, du côté de l’espace de la Chambre d’agriculture. Nos conseillers et administrateurs se tiendront à la disposition des responsables d’exploitation, des artisans, des commerçants et des chefs d’entreprise. Chaque histoire est di érente, chaque adhérent a des besoins spéci ques. Depuis mars, et même durant les mois où l’ensemble de nos collaborateurs ont pratiqué le télétravail, nous sommes restés à leur écoute, pour les accompagner dans des domaines variés comme la mise en place du chômage partiel ou leurs demandes d’aides de l’Etat. Et puis nous les accompagnons dans la reprise de leur activité en cette rentrée compliquée. La foire peut d’ailleurs constituer une étape importante pour le redémarrage de l’économie de notre territoire ».

     

     

     

     

    hh

    Yvon Le Hénaff
    Président du Pôle IAR

    • PÔLE IAR - Experts de la bioéconomie 

    Lié aux organisateurs de la foire de Châlons par une convention d'appui mutuel signée dès sa création en 2005, le Pôle de compétitivité Industries et Agro- Ressources fait partie des 56 pôles labellisés en France. « Nous regroupons plus de 400 adhérents dans le Grand Est et les Hauts de France, depuis l’amont agricole jusqu’à la mise sur le marché de produits nis, avec des entreprises de toute taille, des coopératives agricoles, des acteurs publics ou des établissements de recherche et universités », détaille son président Yvon Le Héna . « En fédérant ces acteurs, forces de propositions, nous avons pu mobiliser plus de 2 milliards d’€ d’investissements, notamment grâce à notre capacité à monter des projets de dimension européenne, basés sur des partenariats public- privé ». Aujourd’hui reconnu en France et à l’international comme une référence de la bioéconomie, le Pôle IAR concentre ses actions autour de 6 axes stratégiques, liés à la production et à la valorisation de la ressource biologique : production des bioressources, alimentation humaine et animale, chimie biosourcée et biotech, matériaux biosourcés, énergie (biogaz, biocarburants, hydrogène…), procédés et technologies. En 15 ans, il a accompagné plus de 300 projets.

     

     

     

    tju

    Pascale GAILLOT
    Vice- Présidente de la Région à l’agriculture et à la viticulture

    • REGION GRAND EST Un secteur essentiel

    Pour Pascale Gaillot, Vice- Présidente de la Région à l’agriculture et à la viticulture, « le secteur agricole est un élément essentiel de notre économie, qui représente un actif sur 20, près de 10 milliards d’euros de valeur ajoutée et 49000 exploitations, dont un tiers d’exploitations céréalières, un tiers d’exploitations viticoles et un tiers de polyculture- élevage ». Des secteurs très impacté par la COVID 2019, et pour lesquels la foire de Châlons représente un moment essentiel : « c’est un véritable rendez- vous de la rentrée, de la reprise et du renouveau nécessaires. Notre espace sera largement dédié à la nouvelle prise de conscience du rôle nourricier du monde agricole, notamment à travers le lancement de notre plateforme loc- halles- grand- est.fr, qui permet de géolocaliser les professionnels des circuits alimentaires, qu’ils soient producteurs, acheteurs ou transformateurs. Entièrement gratuite sur le web comme sur un mobile, cette application apporte de la visibilité aux producteurs, valorise les productions sous signe officiel de qualité, et favorise le « manger local » et la production régionale ».

     

     

     

    zgt

    Jacky DESBROSSE
    Président de la FDC 51

    • FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DES CHASSEURS DE LA MARNE Acteurs de la biodiversité

    Les 4 et 5 septembre, la Fédération départementale des chasseurs de la Marne tiendra un stand à la foire, essentiellement consacré à la présentation de la Maison de la Chasse et de la Nature, implantée Mont Choisy à Châlons. « Il s’agit d’un vrai succès, avec un nombre de visiteurs en hausse constante », détaille Jacky Desbrosse, Président de la FDC 51. « Le site remplit 3 missions essentielles de notre association, en réunissant les services publics liés à notre agrément au titre de la protection de l’environnement, notre rôle d’éducation à l’environnement avec 3000 scolaires accueillis chaque année, et notre partenariat constant avec le monde agricole pour le renforcement de la biodiversité ». Le vendredi 11, la FDC 51 participera également aux échanges organisés par l’association Symbiose, qui réunit chasseurs, agriculteurs, chercheurs, naturalistes et nanceurs de Champagne- Ardenne, autour de la gestion de la biodiversité : « notre expertise des espèces présentes dans nos campagnes et nos villes nous permet d’apporter un regard averti et des outils pragmatiques sur ces questions. Quand on connaît, on respecte. Et on comprend que la chasse s’inscrit pleinement dans les dispositifs de régulation et d’aménagement indispensables à cette démarche ».

     

     

     

     

    SQF

    Benoist APPARU
    Maire de Châlons-en- Champagne

    La Foire donne immanquablement le « la » à chacune de nos rentrées depuis plus de 74 ans. Ce sont 11 jours à part, suspendu, ancré dans l’histoire de notre territoire. Cette année sera une rentrée quelque peu particulière. Particulière car la période l’est, et je tiens à rappeler qu’un protocole sanitaire strict sera respecté par l’organisateur.

    Et particulière car elle sera un rendez- vous agricole par essence, mais aussi et surtout économique au vu de la conjoncture actuelle.

    Elle sera le lieu d’annonces, de partage d’idées et d’échanges autour de ce qui devra être et sera le plan de relance économique de notre territoire. Un plan qui marquera à n’en pas douter les années à venir. Au- delà d’être un catalyseur d’idées, la Foire devient cette année le symbole de la résilience et du combat de nos entreprises pour maintenir leur activité.

    Nous serons présents cette édition encore auprès d’elles car nous le devons, dans un moment si décisif pour la survie du tissu économique.

     

     

     

    KGHLB

    Jean ROTTNER
    Président de la Région Grand Est

    La Foire de Châlons- en- Champagne est un rendez- vous économique et commercial de toute première importance dans le Grand Est.

    L’édition 2020 sera, sans nul doute, une édition spéciale. En e et, notre pays a traversé une crise sanitaire sans précédent et notre région en a sou ert plus particulièrement.

    L’histoire retiendra que la pandémie de « covid- 19 » a généré une crise mondiale, brutale et inédite, dont les conséquences, encore peu mesurables, seront durables sur le plan économique, social, sociétal. Cette crise interroge nos modes de production et de consommation et appelle à s’adapter urgemment aux crises sanitaires, climatiques et écologiques qui se multiplient désormais.

    Ce grand rendez- vous qu’est la Foire de Châlons aurait pu être annulé, comme tant d’autres, pour cette année. Il n’en est rien ! Merci à Bruno FORGET, Commissaire de la Foire ainsi qu’à ses équipes. Leur enthousiasme ine able va permettre la tenue de cette 74e édition et j’en suis heureux ! La Région Grand Est sera donc présente aux côtés de celles et ceux qui ont fait preuve de résilience et qui continuent à oeuvrer pour son rayonnement en France et au- delà de nos frontières.

    Cette édition 2020 est la première d’une nouvelle ère. Plus que jamais nous devons relever ensemble les dé s de transition écologique et énergétique, de transformation numérique et industrielle, moteurs de transformations profondes pour restaurer la con ance de tous les citoyens, donner envie de Grand Est et créer de la richesse pour tous et pour l’avenir !

    Je formule le voeux que cette édition 2020 soit le démonstrateur de la force de ce que « faire ensemble » veut dire et qu’une fois encore, elle soit couronnée de succès en o rant à ses nombreux visiteurs des moments de redécouvertes, de plaisirs et d'émotions.

     

     

     

    zar

    Xavier BERTRAND
    Président de la Région Hauts- de- France

    • RÉGION HAUTS- DE- FRANCE - Le savoir- faire régional 

    L'économie, le tourisme, les traditions, les produits locaux : cette année encore, la Région Hauts- de- France est ravie de venir, en voisine, présenter ses savoir- faire à l'occasion de cette 74e édition de la Foire de Châlons- en- Champagne.

    En cette période de relance, tout en restant vigilants sur les conditions sanitaires, il est important de se retrouver autour de temps forts comme celui- ci et de mettre en lumière nos atouts. Je suis er de pouvoir ici parler de nos artisans, de notre agriculture et de son évolution, du made in Hauts- de- France dont nous ne vanterons jamais assez la qualité.

    Derrière les chi res, derrière un label ou une appellation, ce sont des produits, variés et de qualité ; ce sont aussi et surtout des femmes et des hommes passionnés. Nous, Région, mettons un point d'honneur à les soutenir, accompagner leurs projets qui font vivre les territoires et qui portent, en toute occasion, l'image des Hauts- de- France.

    La Champagne a indéniablement ses atouts ; les Hauts- de- France aussi alors, le 10 septembre, n'hésitez pas à visiter notre pavillon. De façon plus générale, les dix jours durant lesquels nous nous retrouvons pour cette grande Foire de Châlons- en- Champagne, qui est - excusez du peu - la 1re foire agricole de province, sont une belle occasion de pouvoir partager ces cultures et traditions !

     

     

     

    kkk

    Daniel PICAULT
    Directeur Général du Groupe Rossel Est Médias

    • ROSSEL EST MÉDIAS - Partenaire engagé

    Pourquoi le groupe Rossel Est Médias est- il partenaire historique de la Foire ? De quelle manière ce partenariat traduit- il l'engagement de la PQR dans le développement économique du territoire ?

    C’est une chance d’avoir un événement comme la Foire de Châlons sur notre territoire. C’est en e et la 2e foire agricole de France (après le salon de l’Agriculture à Paris). Elle marque la rentrée économique chaque année et véhicule des valeurs dans lesquelles L’Union se reconnaît et adhère. C’est en e et avant tout un événement de convivialité et de rencontre. Il faut l’avoir vécu une fois de l’intérieur pour se rendre compte de l’esprit qui y règne, du plaisir communicatif des exposants et du bon moment passé par les visiteurs. C’est bien entendu aussi la valorisation de nos territoires et la mise en avant du foisonnement des savoir- faire locaux. Un terrain d’expression formidable pour un média de presse régionale comme le nôtre.

    Cette année, dans un contexte de crise sanitaire inédit et de crise économique, la responsabilité de L’Union est encore plus évidente que les années précédentes. Je le dis régulièrement : la prudence n’exclut pas l’audace. Nous devons donc contribuer, en restant à notre place, à ce que la Foire 2020 se tienne dans de bonnes conditions et qu’elle soit comme chaque année un succès. Nous avons en ce sens lancé dès mi- juin une communication « Ma foire, mon territoire » qui a pour objectif de donner con ance et de rappeler le rôle de la Foire en tant que catalyseur du développement économique local à un moment où celui- ci en a plus que jamais besoin.

    Comment se traduit concrètement cet engagement ?

    Cet engagement prend plusieurs formes et utilise tous nos supports : le journal papier, nos sites et applications digitales, les réseaux sociaux, notre web TV et un dispositif événementiel. Dans le détail, on citera notamment un cahier quotidien de 12 pages réalisé par notre rédaction châlonnaise et l’animation des réseaux sociaux de la Foire (page facebook, foiredechalons.tv).

    Pour nos équipes commerciales, c’est l’occasion de revoir des clients en toute convivialité, et de consolider les liens avec nos abonnés, par exemple en les invitant à un concert dédié le lundi. Notre stand nous permet quant à lui de proposer des abonnements très attractifs et de mettre en avant notre o re digitale, qui fait de notre groupe la 1re marque média de Champagne- Ardenne.

     

     

     

    fff

    Catherine VAUTRIN
    Présidente de la communauté urbaine du Grand Reims

    ooo

    Arnaud ROBINET
    Maire de Reims

    Pourquoi la Ville et le Grand Reims ont décidé de s'engager sur cette manifestation, dans une période compliquée ?

    Arnaud Robinet : La présence de la Ville de Reims et du Grand Reims à la Foire est un réel rendez- vous de rentrée pour nous tous ! Il nous a semblé essentiel de toujours pouvoir y être et participer à la dynamique de Bruno FORGET et ses équipes, et justement, surtout en ces temps compliqués !

    Catherine Vautrin : La Foire rassemble tout le territoire, avec un rayonnement qui dépasse les limites mêmes de notre département. Elle est ce qui représente le plus singulièrement la rencontre et le partage. Malgré le contexte di cile, et j’espère qu’il le permettra, il est indispensable d’être présents et de toujours s’inscrire dans une démarche qui me tient à coeur : celle de « chasser en meute » pour défendre nos innombrables atouts !

    Sans entrer dans le détail des événements et animations prévues sur le stand, quelles seront les thématiques au coeur de votre présence lors de cette    édition ?

    Arnaud Robinet : Cette année encore, notre volonté est de proposer une programmation collective, intégrant toutes les propositions des forces vives de notre territoire. Ainsi, artisans, acteurs culturels, sportifs et associatifs viendront sur notre stand. C’est une réelle vitrine qui nous permet de montrer ce que la Ville de Reims et le Grand Reims ont de meilleur !

    Catherine Vautrin : La crise sanitaire nous conduit à repenser nos cibles pour la saison touristique 2020. Ainsi, nous allons proposer à tous de redécouvrir le territoire et créer des « souvenirs à deux pas de chez (nous) ». L’histoire si riche de notre territoire o re une variété de choses à vivre, à faire ! Nous souhaitons vivement encourager les habitants à soutenir les opérateurs locaux tout en proposant de belles surprises et découvertes à chacune et à chacun. La Foire est l’occasion idoine de promouvoir le tourisme local !

     

     

    mm

    CHRISTIAN BRUYEN
    Président du Conseil Départemental de la Marne

    • CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA MARNE

    La Foire de Châlons-en-Champagne révèle chaque année les atouts de notre beau territoire et elle constitue ainsi un extraordinaire outil pour la croissance économique et touristique de la Marne. En valorisant les savoir- faire et les innovations, elle ne cesse de susciter un engouement populaire incomparable et de jouer un rôle majeur pour l’attractivité et le rayonnement de notre département. Si pour la première fois de son histoire son ouverture a dû être repoussée, la Foire de Châlons- en- Champagne a bien lieu et dans le respect des conditions de sécurité sanitaires qui s’imposent. C’est une reconnaissance du travail remarquable de ses organisateurs, autour de Bruno Forget, sans qui rien n’aurait été possible.

    Jamais nous n’avions connu pareille situation mais nalement, en surmontant toutes les di cultés du moment, cette 74e édition témoigne de la puissance d’un évènement dont l’ambition est de faciliter une sortie de crise la plus rapide possible. En tant que partenaire historique de la Foire, notre collectivité se réjouit d’être présente à ce rendez- vous essentiel. Sur un espace dédié de 200 m2, le grand public pourra déco uvrir (ou redécouvrir) toute l’étendue de ses actions, ainsi que des richesses de notre département, dont notre Agence de Développement Touristique assure avec d’autres la promotion permanente.

    La vie économique, sociale et institutionnelle reprend et je souhaite que la Foire de Châlons- en- Champagne insu e une salutaire bou ée d’oxygène à notre territoire et dans le quotidien de tous les Marnais.

     

     

     

    mmmpp

    Marc DURET
    Directeur du partenariat avec les PME et le monde agricole du groupe Carrefour

    • CARREFOUR - Qualité et proximité

    De quelle manière votre Groupe sera- t- il présent lors de la foire 2020 ? Marc Duret, Directeur du partenariat avec les PME et le monde agricole : « pour la sixième année consécutive, nous installerons notre stand sur le parvis, à proximité de la fameuse bouteille de champagne. L’ensemble de nos enseignes, les hypermarchés, les Market, ainsi que la proximité (City, Contact) seront représentés, grâce à une vraie mobilisation de nos équipes régionales, notamment nos boulangers, qui façonneront et cuiront du pain, sur place, et proposeront des dégustations de di érents produits, notamment grâce à la présence de plusieurs PME et TPE locales dont nous sommes partenaires ».

    Avez- vous prévu des aménagements pour vous adapter à la situation sanitaire ?

    « Nous nous conformerons bien entendu au protocole établi par les organisateurs, d’autant que nous avons acquis une vraie expérience dans ce domaine. Nous avons tout fait pour accueillir nos clients dans des conditions maximales de sécurité. Depuis mars, nos équipes se sont mobilisées, par exemple pour contrôler le ux des personnes présentes en même temps dans un magasin, installer des distributeurs de gel hydroalcoolique à l’entrée et à la sortie, ou assurer la sécurité de nos collaborateurs, avec un strict respect de la distanciation sociale ».

    Comment cette crise a- t- elle impacté votre activité ?

    « Une période complexe et un travail remarquable des équipes en magasin. A noter la performance de la proximité qui a enregistré une forte hausse d’activité. Cela nous renforce dans notre démarche de diversi er notre o re, avec des enseignes correspondant à toutes les attentes. Autre constat : l’importance croissante de la demande de produits locaux ou régionaux, traçables et de qualité. Là encore, cela nous conforte dans la politique que nous avons initié il y a plusieurs années, avec nos gammes Filière Qualité Carrefour, Re ets de France et Carrefour Bio, ou notre programme « Act for Food », au travers duquel nous nous engageons en faveur de la qualité alimentaire pour tous (suppression des pesticides chimiques, bannissement de 100 substances controversées, aide à la conversion et au développement du bio.

     

     

     

    ii

    Claude LEONARD
    Président du Conseil Départemental de la Meuse

    • DÉPARTEMENT DE LA MEUSE

    La Foire de Châlons, reste un rendez-vous important pour notre Région. C’est la 2e foire du Grand-Est drainant quelques 200 000 visiteurs. Nous assistons toujours volontiers à cet événement de première importance. C’est pour nous l’occasion de venir en voisin présenter une Meuse Généreuse par nature. Et les visiteurs ne s’y trompent pas puisque la Meuse devient peu à peu une destination touristique de plus en plus fréquentée. Généreuse, la Meuse l’est par ses riches espaces et sa nature luxuriante, acquis aux nombreux promeneurs qui sillonnent notre territoire, et aux sportifs qui en font leur terrain de jeux. Elle l’est aussi par la qualité de ses hébergements et l’authenticité de ses sites. Venez donc découvrir la Meuse. Vous ne serez pas déçus. Nous vous attendons.

     

     

     

    tt

    Franck LEROY
    Président de l’Association des Maires et président d'intercommunalités de la Marne

    • 11e CARREFOUR DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES - Les élus marnais seront présents à la Foire de Châlons !

    En d'autres temps, cette information serait apparue comme étant d'une a igeante banalité. Cette année, cela n'a rien d'anodin quand on sait les incertitudes et les di cultés qui ont entouré l'édition 2020 de la Foire.

    Mais la résignation ne fait pas partie de l'ADN de l'Association des Maires et Présidents d'Intercommunalités de la Marne, de ses précieux partenaires (CMMA Assurance, EDF Collectivités, Enedis, Le Groupe La Poste, JVS- Mairistem et l'UGAP, dont le soutien est très apprécié) et des organisateurs de ce rendez- vous traditionnel qui marque la rentrée politique, économique et sociale du Grand- Est.

    C'est en soi un motif de satisfaction pour tous. Ce sera aussi une découverte pour tous les nouveaux élus issus des élections municipales de mars et de juin 2020. Et puisque la rentrée sera marquée par la nécessaire relance de l'activité économique, attendue par tous, le sujet sera évidemment au coeur de notre rassemblement, rebaptisé Carrefour des Collectivités Territoriales à compter de cette année. Pro tez pleinement de l'évènement, en restant constamment vigilant sur le respect des règles sanitaires, bien entendu !

     

     

     

    zz

    Jean- Paul PAGEAU
    Président de la CCI Marne en Champagne

    • CCI MARNE EN CHAMPAGNE - Soutien aux commerces locaux

    « Pendant le con nement, nous avons observé un accroissement signi catif des usages digitaux, notamment en termes d’achats alimentaires. Beaucoup de commerces se sont adaptés et ont proposé des solutions alternatives pour continuer leurs activités », constate Jean-Paul Pageau, Président de la CCI de la Marne en Champagne. « De manière plus générale, nous assistons à un retour en force du « consommer local, acheter local » et la période de crise économique actuelle nous appelle plus que jamais à soutenir nos commerces locaux, notre tissu économique local. C’est pourquoi notre stand sera largement consacré à cette thématique ».

    Dès la n du mois de mars, en collaboration avec les autres Chambres consulaires de la Marne, la CCI avait lancé la plateforme jesuisouvert.fr, pour permettre à tous les commerçants de gagner en visibilité. « Nous avons également créé début juin la place de marché j’achèteenlocal.fr, permettant aux commerçants, artisans et producteurs de la Marne de créer leur propre E-boutique avec des services drive, livraison et Click & collect. C’est une nouvelle solution qui permet aux chefs d’entreprise marnais de trouver de nouvelles opportunités de chi re d’a aires à l’appui du digital, et permet aux consomma(c)teurs de (re) découvrir l’o re local de produits et services ».

    Les 5 et 6 septembre, la CCI accueillera un marché avec une sélection de commerçants, artisans et producteurs présents sur j’acheteenlocal.fr, pour que les visiteurs puissent découvrir leurs produits. Et tout au long de la Foire, chaque jour sera consacré à la mise en valeur d’un territoire de la Marne, avec la présence des UCIA et de commerçants de ces territoires sur le stand de la CCI.

     

     

     

    qqq

    Bertrand BOUSSAGOL
    Directeur régional Champagne-Ardenne-Meuse AG2R LA MONDIALE

    • AG2R LA MONDIALE - Village bien- être

    « Nous avons souhaité maintenir notre présence à la foire 2020, car cela correspond à notre volonté de contribuer à la relance de l’activité économique dans la région et au- delà, et, en tant que Groupe de Protection Sociale, témoigne de notre engagement sociétal », explique Bertrand Boussagol, Directeur régional Champagne- Ardenne- Meuse d'AG2R LA MONDIALE.

    « Nous avons donc décidé de reconduire notre village bien- être dans une con guration proche de celle de l’an dernier, en l’adaptant bien entendu aux contraintes liées à la COVID, pour garantir la sécurité sanitaire de nos collaborateurs et des visiteurs ».

    Du 7 au 10 septembre, sophrologues, nutrition- nistes, ré exologues, spécialistes du Shiatsu et conseillers en image interviendront sur l’espace de 400 m2, divisé en plusieurs stands thématiques dans les allées extérieures : « cette opération s’inscrit dans la politique de prévention que nous menons depuis plusieurs années, en tant que groupe de protection sociale et patrimoniale paritaire et mutualiste, engagé pour l'intérêt général. Cette volonté se traduit aussi à travers notre équipe cycliste professionnelle, et nous fêterons le Tour de France 2020 le lundi 7, en présence du directeur performance d’AG2R LA MONDIALE coach du coureur Romain Bardet »

     

     

     

     

    cccc

    Patrick FRANÇOIS
    Directeur régional Grand Est de la Caisse des Dépôts

    • CAISSE DES DÉPÔTS - « Le grand événement de la rentrée »

    Pour Patrick François, Directeur régional Grand- Est de la Caisse des Dépôts, « la foire constitue le grand événement économique et politique de la rentrée. Pour les grands partenaires des collectivités et de leurs projets structurants, nous avons le devoir de nous montrer solides auprès des organisateurs. D’autant que les détails du Plan de relance, dont nous apportons un tiers des nancements aux côtés de l’Etat et de l’Europe, seront connus n août ».

    Pour informer les acteurs directement concernés, la Caisse des Dépôts et la Banque des Territoires tiendront un stand au Carrefour des élus, « à côté celui de la Poste, aujourd’hui liale de notre Groupe, ce qui en fait un groupe public sans équivalent en Europe. Nous pourrons ainsi dialoguer avec les élus marnais, mais aussi ceux des départements voisins. J’interviendrai lors de l’assemblée générale pour détailler les modalités d’accès aux fonds versés par la Banque des Territoires et la BPI ».

    La Caisse des Dépôts participera également à plusieurs tables rondes thématiques, « sur des secteurs comme le tourisme, l’alimentation, la rénovation énergétique ou le dispositif Action Coeur de Ville, pour lequel Châlons a d’ailleurs fait gure de pionnier, avec la mise en place par la Semcha de dispositifs aujourd’hui repris dans de nombreuses autres communes »

     

     

     

    bbb

    Olivier DE BRETAGNE
    Directeur général de CMMA Assurance

    • CMMA ASSURANCE - La culture de la prévention

    « Devant toutes les incertitudes que cette année particulière nous réserve, la Caisse mutuelle marnaise d'assurance est heureuse de maintenir sa participation à la 74e édition de la foire », souligne Olivier de Bretagne, Directeur général de CMMA Assurance. « Au coeur même de la Foire (où se situe l'emplacement de son stand) elle tient à témoigner de son attachement à la vie locale et de son engagement dévoué auprès de tous : sociétaires, partenaires professionnels ou associatifs, grand public, élus...

    Au cours de ce rendez- vous traditionnel, CMMA Assurance a aussi sa tradition ! Face aux situations à risques auxquelles notre société est de plus en plus confrontée, nos valeurs mutualistes nous incitent à agir en partageant notre culture de la prévention. À cet e et, comme chaque année, la société mettra la moitié de son stand à la disposition de l'Union départementale des sapeurs- pompiers de la Marne (Udsp51), leur permettant de mener des animations de sensibilisation aux gestes qui sauvent vers un large public. Un partenariat mis en place pour donner à chacun de bons ré exes, pour sauver des vies et aussi pour aller à la rencontre des nouvelles générations a n de relancer leur intérêt pour le volontariat.

    En espérant que ces messages de prévention qui placent le citoyen au coeur de la chaîne des secours soient partagés par le plus grand nombre en cette période tendue au niveau sanitaire ».

    Suivez l'actualité vidéo en direct et revivez les meilleurs moments des dernières éditions de la Foire de Châlons-en-Champagne grâce aux reportages Foire TV.

    Rester informé

    En m'inscrivant à la newsletter, j'accepte d'être contacté par la Foire de Châlons et ses partenaires.